Huawei privé de licence Android : que risque l’utilisateur ?

Huawei privé de licence Android

Publié le : 27 mai 20194 mins de lecture

Le décret de Donald Trump interdisant les sociétés américaines a partagé leur technologie en matière de télécommunications à des entreprises étrangères à risque, présente de graves conséquences. Ainsi, le décret du président américain a poussé Google à retirer sa licence Android des mobiles de la marque chinoise ou Huawei. Découvrons l’impact de cette mesure avec les consommateurs en quête de forfait avec Smartphone.

Impact du décret de Donald Trump au géant Google

Washington accuse Huawei d’actes malveillants et d’espionnage industriel. En guise de représailles, seul le partage de logiciels open source sera autorisé entre les USA et la Chine. Ce décret oblige les compagnies américaines à arrêter toute collaboration avec certaines entreprises, notamment Huawei.

Le gouvernement des États-Unis accorde aux entreprises américaines un délai de 3 mois pour rompre leur accord avec les sociétés étrangères concernées. Ainsi, Google a délibérément suspendu l’octroi de la licence Android aux appareils Huawei. Les utilisateurs ne pourront donc plus bénéficier des fonctionnalités du système d’exploitation. L’OS leur permettait d’accéder à une base importante pour faire fonctionner des applications vitales.

La rupture de la collaboration entre Huawei et Google a un impact envers les nouveaux possesseurs de Smartphone et d’abonnement mobile. Ces derniers ne devraient plus pouvoir accéder à des programmes comme Gmail, Google Maps ou Hangout avec leur téléphone. Heureusement, le constructeur chinois propose une alternative aux clients bénéficiaires d’un abonnement mobile et titulaire d’un Huawei.

Pour plus d'informations : Pourquoi le dernier Jelly Bean ?

Des affirmations rassurant les utilisateurs d’Honor et Huawei

Le retrait de l’exploitation des licences Android à l’encontre d’Huawei représente un coup dur pour le groupe chinois. Considérée comme étant le second acteur des Smartphones de la planète, cette pénalité touche plusieurs consommateurs.

Google assure les consommateurs dans un tweet. Certains de ses services continuent à marcher pendant que la firme se conforme aux exigences du gouvernement. Il s’agit notamment de services comme Google Play et Google Play Protect. Cette autorisation est valable notamment à court terme. Heureusement, il existe sur Internet une large gamme d’appareils permettant aux consommateurs de choisir son Smartphone.

À lire en complément : Huawei Mobile Services : à quoi servent-ils et comment fonctionnent-ils ?

Les raisons de la mesure visant à bloquer la collaboration entre certains opérateurs chinois

Washington craint que la société chinoise soit un cheval de Troie à la solde de Pékin. Cette suspicion est due à plusieurs critères. En 2017, les grandes entreprises chinoises ont été contraintes de collaborer avec les services de renseignements locaux.

La croissance d’Huawei a aussi contribué à la crainte des États-Unis qui pensent que le groupe sert d’outil d’espionnage ou de cyberattaques. Précisons que Google Play Store et Google Play Connect sont toujours fonctionnels sur les appareils déjà sur le marché. Seuls les futurs appareils ne pourront plus bénéficier du partage de technologie.

Plan du site