Accro à votre smartphone : attention au phubbing !

Publié le : 15 août 20203 mins de lecture

Vous êtes au bar avec un ami ou votre partenaire en train de boire une bière et il/elle passe la plupart de son temps sur son smartphone, répondre sur Facebook, écrire sur Whatsapp… Dès qu’il y a un moment mort, il contrôle son smartphone. Si le son d’une notification lui parvient, il doit systématiquement vérifier de quoi il s’agit. Qui n’a jamais été dans une telle situation, en tant que protagoniste ou spectateur ? C’est probablement quelque chose que tout le monde connaît, du moins la jeune génération.

En quoi consiste réellement le phubbing ?

Les Américains ont inventé un nouveau terme pour décrire cette attitude : le phubbing. C’est un mot qui vient de l’union de deux termes, téléphone et snubbing (ou snobisme). Phubbing indique donc l’acte de négliger quelqu’un pendant que vous êtes en sa compagnie, en vous consacrant à votre portable.

Phénomène relativement nouveau, cette pratique n’a encore pas retenu l’attention du monde de la recherche. Mais récemment, une étude avec le titre emblématique a été publiée : « Ma vie est devenue la principale distraction du smartphone : phubbing et satisfaction relationnelle entre partenaires ».

L’étude examine donc le phubbing effectué envers son partenaire, mais aussi l’impact de ce comportement dans les relations et la vie du couple et de l’individu. Afin de détecter cette habitude, les chercheurs ont construit un questionnaire ad hoc capable d’identifier et de quantifier l’ampleur du phubbing. Le questionnaire a ensuite été administré à un échantillon de 145 participants.

Quelques situations dans le questionnaire décrivent les différents aspects du phubbing :

  • Lorsque le smartphone du partenaire sonne, il le sort même si on est au milieu d’une conversation
  • Son partenaire regarde son smartphone tout en lui parlant
  • S’il y a une pause pendant la conversation, le partenaire vérifie son téléphone mobile

Les effets du phubbing sur le couple

Les résultats ont indiqué un certain nombre d’effets dus à un phubbing intense. Tout d’abord, il augmente la fréquence des conflits relationnels dus à l’utilisation des smartphones. Ces relations tendues, à leur tour, ont diminué le niveau de satisfaction dans le couple et par conséquent, le niveau général de satisfaction. Cela a également eu effet sur le niveau de dépression du partenaire.

En d’autres termes, le phubbing a un effet indirect sur le bien-être et le niveau de dépression du partenaire, agissant par la réduction de la satisfaction du couple, des relations et du quotidien en général. Cet impact indirect du phubbing est encore plus fort chez les personnes ayant un style d’attachement anxieux, c’est-à-dire les individus qui n’ont pas eu de relation avec leurs parents dans l’enfance.

Plan du site